Une étude confirme le potentiel thérapeutique de l'huile synthétique triheptanoïne - France
Le traitement à base de triheptanoïne semble améliorer le métabolisme énergétique cérébral, anormal chez les patients MH, et pourrait ralentir l’évolution de la maladie de Huntington.
Mise en ligne le 9 janvier 2015

Des chercheurs de l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière à Paris ont réalisé une étude portant sur les effets de l’huile synthétique triheptanoïne sur le métabolisme cérébral dans le cadre de la maladie de Huntington, dont les résultats ont été publiés le 7 janvier 2015 dans la revue Neurology.

L'essai a été réalisé sur dix patients MH à un stade débutant de la maladie qui ont pris, pendant un mois, un traitement à base de triheptanoïne.

L’étude suggère que Triheptanoïne est en mesure de corriger le profil bioénergétique dans le cerveau des patients atteints de la maladie de Huntington à un stade précoce de la maladie.

Sur la base de ces résultats, les chercheurs vont initier en début d’année 2015 un essai thérapeutique sur le bénéfice clinique à long terme de ce traitement en France et aux Pays-Bas, en double aveugle d’une durée d’un an chez une centaine de patients avec comme critères d’évaluation des paramètres cliniques et d’imagerie.

Michelle D.

Pour en savoir plus :
Communiqué de l'INSERM du 7 janvier 2015