LA TIERCE PERSONNE / L'AIDE A DOMICILE
La tierce personne peut être un membre de la famille, une personne rémunérée directement par le titulaire de l'allocation ou par l'intermédiaire d'une association d'aide à domicile, une auxiliaire de vie.


* Si la tierce personne est un membre de la famille : elle peut-être dédommagée si la personne handicapée perçoit la prestation de compensation.

La personne handicapé (ou le cas échéant l'aidant familial) doit indiquer par courrier au conseil général de son département (qui lui verse la prestation de compensation) l'identité et le lien de parenté de l'aidant familial.
Le dédommagement d'un aidant familial est au maximum de 85 % du SMIC horaire sur la base de 35 heures par semaine. Les sommes perçues dans ce cadre doivent être déclarées aux impôts.
Renseignements et démarches : Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) du lieu de résidence.

* Si la tierce personne n'est pas un membre de la famille :

Il est possible de solliciter auprès de la MDPH une aide humaine à la vie quotidienne par le biais de la prestation compensatoire du handicap si :

- soit l'état de la personne nécessite l'aide effective d'une tierce personne pour les actes essentiels,
- soit l'état de la personne requiert la présence d'une tierce personne pour une surveillance régulière,
- soit l'exercice d'une activité professionnelle ou d'une fonction élective pour la personne, entraîne des frais supplémentaires du fait de son handicap.

Il est possible de rémunérer la tierce personne au moyen de Chèques emploi service universel (CESU).
Si la personne concernée ou son proche emploie directement une personne : le centre national du CESU s’occupe de toutes les déclarations sur la base d'une demande d’adhésion.
Pour tout savoir sur le CESU :  Site
Si vous passez par une association agréée : vous n'avez aucune déclaration à faire.
Précision : des employeurs publics ou privés, des comités d'entreprise, etc., peuvent offrir des chèques emploi-service universel pré-financés.

La tierce personne sera chargée d'aider la personne malade à effectuer les actes essentiels de la vie quotidienne (se laver, s'habiller ou se déshabiller, manger, se déplacer, ...).

Les associations d'aide à domicile proposent une aide pour les actes essentiels de la vie, des gardes à domicile jour et nuit, des services de soins à domicile, des aides ménagères, des auxiliaires de vie sociale.

L'auxiliaire de vie sociale intervient auprès des personnes à leur domicile permettant un accompagnement et un soutien des personnes dans leur vie quotidienne.

Il est possible de bénéficier de soins à domicile (réservés normalement au plus de 60 ans) sur avis du médecin-conseil de la C.P.A.M.

Où s'adresser pour obtenir une aide à domicile ?

- au Centre Communal d'Action Sociale de la mairie du domicile,
- auprès des associations d'aide à domicile.

Sites internet (liste non exhaustive) :
  ADMR : l'association du service à domicile.
ADESSA : réseau d'associations d'aide à domicile

Michelle D.
Mise à jour le 24 janvier 2009